Jeremy Bruger

Musiciens

  • Corinne SAHRAOUI (chant)
  • Jérémy BRUGER (piano)
  • Philippe DARDELLE (contrebasse)
  • Formé en 2011, le trio composé de Corinne Sahraoui au chant, Jérémy Bruger au piano et Philippe Dardelle à la contrebasse explore le répertoire des standards de jazz ainsi que des compositions originales inspiré du gospel. En 2007: un disque en hommage à Billie Holiday. Un disque est en préparation pour 2016. Habitué des clubs parisiens et des scènes jazz françaises, le trio s’est produit au Petit Journal Montparnasse, le jazz-club Autour de Midi à Paris, Le Triton, Festival Jazz à l’Ouest de Rennes, Festival de Jazz à Fougères… Il repose sur l’interprétation unique et touchante de la chanteuse, qui transmet à ses auditeurs toute l’émotion de sa musique et perpétue la tradition du jazz.

    « Le contexte est totalement swing et la voix d’un timbre attachant. »
    Franck Bergerot (Jazz Magazine)

     

    Née à Marseille en 1968, Corinne Sahraoui vit sa première expérience artistique avec la compagnie américaine de théâtre « The Family ». En résidence à New York pour une comédie musicale adaptée et dirigée par Marvin Félix Camillo, elle se produit à Manhattan et dans des prisons New-Yorkaises. Inspirée par Ella Fitzgerald, elle commence à chanter dans les rues de La Rochelle.
    En 1989, sa voix chaude, d’origine berbère, est remarquée au festival des Francofolies. Elle intègre ensuite le groupe de Marla Glen, avec qui elle part en tournée de 1994 à 1996 en France et en Allemagne, Autriche, Suisse. Première partie de James Brown au Paléo Festival de Nyon ainsi que celle de Ray Charles au Haïfa Blues Festival en Israël. Parallèlement, elle intègre la chorale Gospel « Les Chérubins de Sarcelles ». Elle accompagne de nombreux artistes tels que Dee Dee Bridgewater, pour son hommage à Horace Silver à l’Olympia. Durant 8 ans, elle est choriste pour le chanteur africain Mory Kanté. A partir de 1998, elle revient au Jazz et se consacre à sa carrière de soliste. Elle interprète un hommage à Billie Holiday dans le cadre du festival « Jazz Emeraude » en première partie de Liz McComb et enregistre un premier disque avec le guitariste Erwan Boivent et le contrebassiste Philippe Dardelle.
    Aujourd’hui, Corinne Sahraoui propose dans son répertoire un mélange de standards de Jazz et de chants plus personnels.
    Avant de toucher un large public, Corinne Sahraoui a séduit de nombreux musiciens de Jazz grâce à son sens du rythme, sa justesse et son honnêteté. L’émotion est intacte et son art maîtrisé.

     

    Contrebassiste autodidacte, Philippe Dardelle est d’abord influencé par la rencontre et la fréquentation de musiciens tels que Jean-François Jenny-Clark et Ron McClure. Il intègre en 1988 le trio du batteur Christian Vander, et s’ensuit une longue et fructueuse collaboration donnant naissance à plusieurs enregistrements: « Day After Day » puis « 65 ». Egalement dans des formations plus importantes telles que « Offering, « Welcome » ou « Les Voix de Magma », produits et distribués par « Seventh Records » et « Harmonia Mundi ». « The Best Is Yet To Come », sorti en 2009 chez « Black & Blue », est l’aboutissement de sa rencontre avec le chanteur américain Maurey Richards. Il convie pour ce projet le pianiste Jean-Sébastien Simonoviez et le batteur Mourad Benhammou.
    En 2011, il participe à un nouvel album de Christian Vander intitulé « L’Homme SuprÍme » sur des compositions de Simon Goubert et Frédéric D’Oelsnitz.

    Share